Malgré les garanties initiales des autorités, en raison des vents occidentaux au golfe Saronique, le déversement de pétrole qui a été créé sur la côte orientale de Salamine est maintenant étendu à Glyfada.

De façon intensive, les navires antipollution continuent de travailler dans la région, avec le soutien d’un navire de la Commission européenne pour la sécurité et l’environnement qui est arrivé en Grèce, afin d’assister aux efforts.

Giorgos Gavrilis, le vice-gouverneur du Pirée, a parlé de l’un des plus gros incidents ces dernières années, affirmant que «les raisons et les causes du naufrage du navire, qui portait 2 500 tonnes de pétrole, ne sont pas encore apparentes. Et ils ne sont pas évidents, car aucun impact n’a eu lieu ou il n’y a pas eu de rigueur ou de tempête sévère. L’expansion de la pollution est à une vitesse qui nous inquiète. ”

Le navire est submergé d’environ 30 mètres et dans les prochaines heures, il est prévu de commencer à pomper les carburants qui restent encore dans ses réservoirs.