Quelques jours avant que les citoyens de l’ARYM votent au référendum crucial pour ou contre l’accord de Prespes, le Premier ministre du pays, Zoran Zaev a parlé au Parlement européen en séance plénière à Strasbourg, en soulignant que pour « le peuple de la Macédoine » c’est un « moment historique », parce que c’est  la première fois, qu’un Premier ministre de l’ARYM s’adresse au Parlement européen.

Sous les applaudissements chaleureux de tous les côtés du Parlement européen, à l’exception de quelques-uns de l’extrême droite, M. Zaev a présenté la situation dans son pays et a souligné que « c’est la meilleure occasion jamais donné à adhérer à l’UE et l’OTAN et et nous ne le perdrons pas ».

En particulier, concernant la question du nom, M. Zaev a dit que c’était l’un des problèmes principaux, car c’était une condition préalable pour entamer des négociations en vue de l’adhésion de son pays à l’OTAN et à l’UE.

Il a conclu qu’en ARYM, il existe un fort consensus sur la perspective euro-atlantique du pays, notant que plus de 75% de la population de FYROM soutien l’adhésion à l’UE.