Un hommage à la Renaissance avec des chansons d’amour de l’Espagne, la France, les Pays-Bas, l’Angleterre et l’Italie va présenter Dimitris Kountouras, musicien grec spécialisé dans la vieille musique, avec l’Ensemble du Centre de musique ancienne du Conservatoire d’Athènes.

La Renaissance de l’Humanisme et des découvertes est à la fois l’âge d’or du pluralisme, la typographie musicale et la grande diffusion de la musique laïque. L’hommage à l’amour, conçu pour le 14 février, le jour de St Valentin, présentera des chansons bien connues mais aussi des rares, en plusieurs langues, mettant en valeur les styles nationaux du début du XVIe siècle. Pendant le concert, les traductions de chansons seront affichées.

Dans la salle de Dimitris Mitropoulos, à 20h30, les musiciens interpréteront des œuvres de compositeurs tels que Guillaume Dufay, Jacques Arcadelt, Henri VIII, Francesco de Laudis.

Les chanteurs sont : Eleni Efthymiou, Irini Bilini -Moraitis, Despina Panayiotou Théano Papadakis, Olga Papaconstantinou et Alexandra Plessias.

Les musiciens : Athanasia Teliou (viole de gambe, viella) et Panos Iliopoulos (clavecin, orgue).

Le lendemain du concert, dans la même salle et dans le cadre des programmes éducatifs du Megaron, il y aura une classe ouverte à tous, organisé par le Centre de musique ancienne du Conservatoire d’Athènes, de 11h30 à 14h30. L’entrée est gratuite avec des cartes prioritaires. La classe comprend deux sections :

11:00–12:30 Anima mundi: La musique dans le monde de la Renaissance

Conférencier : Dimitris Kountouras

13.00 -14.30  Les instruments de musique de la Renaissance et du Baroque.

Connaissance et exemples vivants avec les instruments à vent, des cordes et des claviers.

Conférenciers : Dimitris Kountouras, Iason Marmaras.

Billets : 7 € (étudiants, jeunes, sans emploi, handicapés, +65) ● 10 € (Zone B) ● 15 € (Zone A)