Des dommages matériels ont été causés à un navire de la police portuaire qui a été décoré lundi minuit par des querelles turques. La provocation est survenue lorsque l’équipage de 27 hommes était en patrouille dans la zone maritime d’Imia.

Après l’incident, le patrouilleur turc s’était déplacé ver le côte turque, tandis que le quartier général du port et en particulier le centre d’affaires a immédiatement informé de l’incident les ministères de la Défense et des Affaires étrangères.

La partie grecque a fait une forte protestation à la Turquie, mais le ministère turc des Affaires étrangères a encore élevé le ton après avoir publié une déclaration déclarant que Imia appartient à la Turquie et que la Grèce désinforme l’opinion publique grecque.

La réponse du ministère grec des Affaires étrangères était immédiate à travers son représentant Alexandros Gennimatas qui a déclaré : « La Turquie, avec la mesure, a également perdu l’esprit commun. En plus de violer le droit international, elle prouve qu’elle ne connaît même pas la géographie ».