La proposition de la création d’un comité d’enquête préliminaire concernant l’affaire Novartis a été soumise au Parlement, signée par les groupes parlementaires de SYRIZA et ANEL. La proposition sera discutée au Parlement la semaine prochaine.

C’est l’engagement du gouvernement de révéler la vérité, a souligné hier, le Premier ministre, Alexis Tsipras dans son discours au groupe parlementaire de SYRIZA. Il a ajouté aussi que le gouvernement grec va réclamer des dommages de la part de Novartis.

Le président de la Nouvelle Démocratie, Kyriakos Mitsotakis, a accepté la proposition du gouvernement de créer un comité d’enquête préliminaire, mais a rappelé que l’affaire a des éléments de persécution politique. D’autres partis d’opposition étaient également en faveur du comité.