Les procédures pour la démolition des constructions illégales jugées dangereuses pour la sécurité publique suite à l’incendie mortel à Mati, et l‘enquête sur le rôle joué par les dizaines des barrières qui bloquaient l’accès à la mer, les sentiers peu visibles par les piétons et les rues étroites qui ont piégé les conducteurs, se poursuivent immédiatement.

Ce sont des situations pathogènes qui durent des décennies et concernent des constructions qui, au début étaient illégales, mais elles ont ensuite été intégrées dans la planification de la ville.

Les autorités visent à la démolition immédiate des constructions illégales qui bloquent l’accès à la plage du golfe Saronique, à Anavyssos et à Porto Rafti, ainsi que des bâtiments illégaux dans les ruisseaux à Mandra, où les inondations dévastatrices ont eu lieu en novembre 2017.