“C’est une plaie pour toute l’OTAN le fait sans précédent que deux soldats d’un pays de l’OTAN sont détenus par un autre pays de l’OTAN pendant plus que quatre mois et sans être inculpés, parce qu’ils ont traversé par erreur, quelques mètres sur son territoire “, a souligné le Premier ministre Alexis Tsipras lors de son discours au sommet de l’OTAN qui a lieu aux Bruxelles et il a aussi appelé la Turquie à “guérir la blessure avec le retour immédiat des deux soldats”.

Le Premier ministre grec a également soulevé la question de la provocation continue de la part de la Turquie, en disant que “c’est une cicatrice permanente de l’Alliance, le fait que notre voisin persiste à violer le droit international dans la région et cherche à exclure la mer Egée par des plans opérationnels au détriment des nos capacités collectives. ”

Concernant le rôle de la Grèce au sein de l’OTAN, le Premier ministre a déclaré que notre pays resterait un pilier régional clé de la stabilité, contribuant à son rôle durable, cohérent et stable dans la sécurité collective et régionale.