Avec un amendement déposé par le gouvernement, un comité spécial sera mis en place au sein du ministère de l’Intérieur pour étudier le processus de vote des Grecs à l’étranger.

Le comité aura pour tâche d’enregistrer et d’évaluer la situation actuelle en ce qui concerne le nombre d’électeurs grecs vivant à l’étranger, ainsi que les aspects institutionnels, économiques, techniques et politiques liés à la question du vote. Après une période de cinq mois, le comité devrait proposer au ministre de l’Intérieur une ou plusieurs propositions alternatives afin de régler la question légalement.

L’amendement a été signé vendredi par le vice-ministre des Affaires étrangères Terence Quick, qui a déclaré que le projet de loi concernant le nouveau Conseil des Hellènes à l’étranger arrivera prochainement.