Nous avons cette vie unique pour apprécier le grand design de l’univers et pour cela, je suis extrêmement reconnaissant“, avait déclaré le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking qui est mort mercredi à l’âge de 76 ans à son domicile à Cambridge.

Son génie scientifique et son handicap physique caractéristique avaient fait de lui une personnalité mondialement connue. Le physicien théorique et cosmologiste de renommée mondiale était surtout connu pour son travail sur les trous noirs. Hawking a théorisé que, contrairement à la croyance scientifique dominante selon laquelle les trous noirs étaient inévitables pour toutes les formes de matière et d’énergie, ils émettaient en réalité une forme de rayonnement – maintenant connu sous le nom de rayonnement de Hawking.

Il a également joué un rôle clé dans l’effort mathématique visant à unifier la théorie générale de la relativité d’Einstein avec le domaine émergent de la physique quantique. Hawking a utilisé sa position comme l’un des scientifiques les plus célèbres du monde comme une plate-forme pour discuter d’un large éventail de questions, de l’existence de la vie extraterrestre à la nature de la philosophie. Il a connu une ascension fulgurante en 1988, lorsqu’il a publié son premier livre grand public, Une brève histoire du temps: Du Big Bang aux trous noirs. Le traité de cosmologie s’est vendu à environ 10 millions d’exemplaires dans le monde entier, ce qui en fait l’un des livres scientifiques les plus vendus de tous les temps.

Stephen Hawking avait défié les prédictions selon lesquelles il n’avait que quelques années à vivre après avoir développé très jeune, en 1964, une maladie neurodégénérative paralysante, la sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot. La maladie l’avait progressivement privé de mobilité et confiné à un fauteuil roulant, presque complètement paralysé et incapable de parler sauf à travers son emblématique synthétiseur vocal.

Réactions de la communauté scientifique internationale

Sur Twitter, la NASA a salué “un physicien de renom et un ambassadeur de la science”. “Ses découvertes ont ouvert un univers de possibilités que nous et le monde continuons à explorer”, a déclaré l’agence spatiale américaine.

L’astrophysicien américain Neil deGrasse Tyson a également salué sa mémoire. “Sa mort laisse un vide intellectuel. Mais ce n’est pas du vide, voyez-le plutôt comme une sorte d’énergie imprégnant l’espace-temps, qui défie la mesure”, a-t-il écrit.

Le secrétaire d’État britannique aux anciens combattants, Tobias Ellwood, a déclaré que Stephen Hawking était “une inspiration pour nous tous, quelle que soit notre situation, pour atteindre les étoiles”. “Il a tiré les rideaux pour nous donner un aperçu du tout: de l’Univers et du pouvoir de l’esprit humain”, a commenté la secrétaire d’État au développement, Penny Mordaunt.

Mon objectif est simple“, a-t-il dit un jour. “C’est la compréhension totale de l’Univers, comprendre pourquoi il est comme il est et pourquoi il existe“.

SOURCES : AFP