La question de la non-mise en œuvre, à compter du 1er janvier 2019, de la mesure de réduction des retraites convenue, a soulevé mercredi, le gouvernement grec lors du premier contact avec les responsables des institutions.

La partie grecque a fourni des éléments prouvant que le budget prévu pour 2019 serait supérieur aux 700 millions d’euros prévus dans le programme à moyen terme et que la mesure concernant les retraites pourrait être annulée.

Des sources gouvernementales ont indiqué que lors de la réunion, aucun membre des institutions n’avait insisté sur le fait que la mesure de la réduction des retraites était structurelle.

Il a été discuté exclusivement d’un point de vue budgétaire et le gouvernement estime que la non-mise en œuvre de la mesure ne conduirait pas à une perte d’objectif pour un excédent primaire de 3,5% du PIB en 2019.

Les réunions se poursuivent aujourd’hui en matière de travail, de finance et de réforme.