Son exposition intitulée « Le Monde se fait et se défait » présente l’artiste française Cléo Robine à la Dépôt Art Gallery, où elle propose aux amis de la texture et des couleurs un concept d’architecture “filamenteuse”, composé de câbles multicolores de différentes tailles et sections transversales, assemblés dans un plan vertical. Les œuvres témoignent les mouvements des êtres vivants et des traces qu’ils laissent dans l’environnement. Certains le changent alors que d’autres l’alimentent. A travers une œuvre « vivante », travaillée comme une tapisserie, l’artiste décrit un avenir en réinvention.

L’expert en art contemporain Mylène Vignon explique dans son livre, intitulé Space as a Beginning : « Cléo Robine surpasse le schéma de couleurs pour briser le chaos imposé par la matière…(elle) capture le subtil, c’est à dire l’espace comme un début, les matériaux comme une langue, les couleurs comme des signes … Et les lignes qu’elle dessine au plus haut possible, décrivent le but d’une poésie forte et nécessaire ».

Dans une interview avec la journaliste culturelle Isabelle Diacre, l’artiste a déclaré: “J’ai besoin de textures, de relations matérielles, comme le bois, le plâtre, les bandes, les ongles, les cordes, les écrous, les câbles, les cordes, la fibre, le mélange de matériaux, comme une sorte de langage entre le fini et l’imparfait. Donc, je forage, je coupe, j’ouvre et je cache, je répète, je crée du volume, j’harmonise les différences, je tordre les tensions, je réinterprète les larmes et je donne un sens aux nœuds les plus uniques.

Conservateur d’exposition: Philippos Vazakas

Organisation de l’exposition: Dépôt Art Gallery

Lieu : Dépôt Art Gallery (5 Rue Neophytou Vamva, Athènes)

Durée de l’exposition: du 12 au 30 septembre 2017

Entrée gratuite.