Selon les données du système bancaire national, de mai à décembre 2017, le secteur privé a effectué des dépôts de 7,4 milliards d’euros, dont 4,8 milliards d’euros provenant des foyers.

En effet, la moitié de ces fonds, selon des sources bancaires, sont “sortis” de casiers et de malles, inversant la tendance des années précédentes.

Un autre fait qui démontre l’amélioration du climat économique est la croissance de nouveau argent, c’est à dire les nouveaux dépôts qui ne sont pas soumis à des restrictions de capital après l’assouplissement l’été de 2016.

Sur environ 15 milliards d’euros il y a un an, les nouveaux fonds ont au moins doublé, une tendance qui montre que la régularité se consolide.

Des banquiers voient que dans les mois à venir, tant que les estimations positives concernant l’économie sont vérifiées et l’achèvement du programme de financement approche, les conditions permettront une accélération supplémentaire du taux de dépôts.