Les deux conditions préalables en suspens, de la troisième évaluation du programme d’ajustement économique, vont être examinés lors de la réunion de l’Eurogroupe aujourd’hui. Ces préalables sont une condition sine qua non pour le décaissement de sous-dose de 5,7 milliards d’euros au second semestre de mars, tandis que le premier cycle de négociations pour la dernière évaluation.

L’Eurogroupe a confirmé le 2 mars que tous les préalables de la troisième évaluation ont été mis en œuvre. Sur les 5,7 milliards d’euros, une somme d’environ 1,9 milliard d’euros est prévu pour le coussin de sécurité que le pays veut construire, dans le cadre du projet de sortie indépendante aux marchés après la fin prévue du programme, en août.