« Alexandre le Grand n’a jamais fait partie de notre histoire; il y a été inclus dans les dix dernières années », a déclaré le maire de Skopje, Petre Silegov dans une interview avec le journal grec Documento.

Le maire de la capitale de l’ARYM a expliqué que lorsqu’on parle de ce genre d’ethnies, d’États et de peuples, on se réfère aux trois cents dernières années, alors qu’Alexandre le Grand a vécu il y a 2 300 ans et il préfère voir Alexandre le Grand plus comme le chef qui a civilisé le monde entier, a-t-il dit.

Interrogé sur les aspirations irrédentistes de l’ARYM, le maire de Skopje a déclaré que son pays avait modifié la Constitution en 1992 en ce qui concerne cette question, et qu’aucun article ne stipulait une telle chose pour aucun pays. Enfin, il a souligné qu’une solution possible à la nomenclature aiderait son pays à poursuivre les négociations pour devenir membres à part entière de l’UE.