Les navires anti-pollution continuent intensivement leur travail afin de traiter les déversements d’hydrocarbures créés dans la zone de la mer Salamine, dimanche dernier quand le petit pétrolier « Agia Zoni II », alors que du pétrole a été emporté par les vents de la mer au large du Pirée.

Les responsables de l’Administration portuaire ont déclaré que la pollution serait abordée de manière satisfaisante à tous les niveaux. Au point du naufrage, des barrières sont déjà posés, alors que les travaux d’étanchéité du naufrage sont déjà terminés. Le ministre Maritime et de la politique l’Île, Panagiotis Kouroumblís a déclaré qu’il n’y a pas de risque de nouvelles fuites.

“La région est morte”, a déclaré la maire Salamina Isidora de Nannou-Papathanassiou dans des déclarations à l’APE-MPA, et a souligné que les autorités locales procéderont à toutes les actions en justice afin d’attribuer des responsabilités, mais aussi pour compenser la réhabilitation environnementale et la personnes dans la région touchée.