L’abolissement du Secrétariat général à la protection civile et son remplacement par une agence nationale indépendant de gestion des situations urgentes, a annoncé le Premier ministre Alexis Tsipras.

Le Premier ministre a souligné que la tragédie à Mati montrait qu’une révision radicale du système de gestion des situations d’urgence était nécessaire, basée sur les normes des pays les plus avancés et les plus expérimentés dans ce domaine.

Cette nouvelle agence intégrera, dans le cadre de son fonctionnement, toutes les ressources scientifiques, opérationnelles, administratives et humaines nationales disponibles, elle interconnectera les modèles de prévision scientifique et d’analyse des risques avec la décision politique et elle aura la responsabilité ultime de la coordination opérationnelle de toutes les parties, dans des différentes phases.

Ce sera un service public indépendant qui sera hiérarchiquement affecté au ministère de l’Intérieur et dirigé par une personne possédant une expérience et des compétences scientifiques reconnues.

Les ressources du nouveau service proviendront de la BEI (Banque européenne d’investissement), du CRSN (Cadre de référence stratégique national) et du programme national d’investissement public, et s’élèveront à 500 millions d’euros.