La durée et la cohérence de l’abstention des provocations, qu’ Athènes et l’UE demande à Ankara, est à nouveau interrompue par une série de Navtex concernant des exercices turcs dans les zones du nord de la mer Égée, à l’est du mont Athos, mais aussi dans la zone maritime entre Rhodes et Kastellorizo ​​et au sud de l’archipel pendant la période du 11 au 14 janvier.

Ce sont des zones où la Grèce est chargée d’émettre des instructions navales.

Le mercredi 6/1/2021 dans la région d’Imia, où la période de pêche à la dorade commence chaque année, un bateau des garde-côtes turcs a tenté d’empêcher les bateaux grecs et de faciliter les bateaux turcs. Les pêcheurs grecs ont appelé la police portuaire qui est arrivée immédiatement.

Au cours des manœuvres, le navire turc est revenu aux garde-côtes et a causé des dommages mineurs à son ballon.

Et selon sa tactique habituelle, la garde côtière turque a affirmé de manière provocante que les navires grecs n’étaient pas dans les eaux territoriales grecques.