« Je suis profondément ému par cette situation dramatique. Il était important pour moi de venir ici exprimer notre solidarité européenne », a déclaré le président du Conseil européen, Charles Michel, lors de sa visite à Lesbos.

Tout d’abord, M. Michel a voulu exprimer la solidarité de l’UE avec les migrants, les habitants de Lesbos et tous les travailleurs des services humanitaires et, deuxièmement, la volonté de « soutenir les efforts des autorités grecques ».

« C’est un défi européen commun », a-t-il déclaré, précisant que tous les pays européens doivent se mobiliser, tandis que des pays comme la Grèce, qui sont à l’avant-garde de cette question, doivent être soutenus.

Lors d’une conversation téléphonique, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis et la chancelière allemande Angela Merkel ont discuté de la question des réfugiés / migrants et des développements en Méditerranée orientale en vue de la prochaine session extraordinaire du Conseil européen. La chancelière allemande a exprimé l’intention de Berlin d’accueillir 1 553 réfugiés des îles grecques. Ces réfugiés sont des membres de leur famille qui ont demandé et obtenu l’asile.