Les enjeux des provocations continues de la Turquie en Méditerranée orientale et du renforcement de la coopération bilatérale de défense, seront au cœur de la conférence euro-méditerranéenne en Corse ainsi que de la rencontre entre le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis et le président français Emmanuel Macron, qui aura lieu à 17 heures

Il s’agit d’un nouvel effort diplomatique pour désamorcer les tensions, mais aussi d’un avertissement clair à Ankara concernant les sanctions ultérieures si elle n’arrête pas ses provocations, deux semaines avant le sommet de l’UE.

Par ailleurs, l’article de M. Mitsotakis publié dans plusieurs journaux européens appelle le pays voisin à mettre un terme à son comportement agressif, faute de quoi il devra faire face à des sanctions importantes.

Hier soir, le Premier ministre a participé à une téléconférence avec le président du Conseil européen Charles Michel et la chancelière allemande Angela Merkel.

Selon des sources gouvernementales, la possibilité d’imposer des sanctions à la Turquie est sur la table et la Grèce bénéficie du soutien de l’Europe concernant la situation à Moria et la question des réfugiés.