Les mobilisations des habitants contre la construction de nouvelles structures fermées pour les migrants, ont été marquées par de graves incidents et de blessés.

Des affrontements entre les résidents et la police ont eu lieu à Lesbos, faisant de nombreux blessés des deux côtés, tandis que plusieurs résidents de Chios ont attaqué et blessé neuf policiers antiémeutes à l’intérieur de leur hôtel.

Des milliers de personnes ont pris part aux manifestations de protestation à Mytilène et à Chios, tandis que les services publics, les écoles, les commerces et les magasins sont restés fermés en raison de la grève générale déclarée sur les îles.

Dans un effort pour apaiser les tensions, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a pris l’initiative et a appelé à une réunion avec les représentants des autorités locales des îles, à la Villa Maximos.