La Grèce a marqué hier un nouveau record négatif de cas quotidiens de coronavirus, ravivant ainsi les scénarios concernant l’implémentation de mesures de restriction supplémentaires.

Au cours des dernières 24 heures, 453 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en Grèce, dont 184 ont été détectés à l’hôpital de Kara Tepe à Lesbos et 174 dans la région de l’Attique.

Dans le même temps, 8 infections à coronavirus ont été identifiées au mont Athos ces dernières heures. Une équipe de l’Organisation nationale de la santé (EODY) se rendra sur place pour effectuer des tests, car on craint une propagation généralisée du virus.

Plusieurs écoles ont déjà fermé, laissant les parents et les enseignants inquiets. Les étudiants manifestent dans diverses régions du pays et demandent la mise en œuvre de mesures de protection supplémentaires, telles que des classes plus petites et de la distanciation sociale au sein de la classe.

Selon le spécialiste des maladies infectieuses Nikos Sypsas, un confinement local est possible pour la région de l’Attique. «Nous avons pris et prendrons toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé publique», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Stelios Petsas.