Des agitations sans précédent ont eu lieu mardi à la Cour d’Appel dans le cadre du jugement de l’Aube Dorée qui examine le cas des attaques qui ont eu lieu sur un lieu de réunion des antiautoritaires à Petralona (quartier d’Athènes) en 2008.

Des membres de l’Aube Dorée et des antiautoritaires ont échangé des insultes et différents objets ont été lancés. La police antiémeute est finalement intervenue et le procès était arrêté pour jeudi.

Magda Fyssas, la mère de Pavlos Fyssas, va porter plainte pour l’agression verbale qu’elle a subi par des membres de l’Aube Dorée pendant cette agitation. Au cours des évènements intenses, un des membres du parti fasciste a interpelé la mère du musicien antifasciste assassiné en lui disant ironiquement, « il est où maintenant ton Pavlos? » SYRIZA a annoncé que le temps de l’immunité et de la tolérance est terminé, en notant que le moment de la reddition des comptes pour l’arrangement des néo-nazis est arrivé.