Une citoyenne grecque fait partie des personnes tuées dans les explosions meurtrières à Beyrouth, tandis que cinq autres membres de la communauté grecque sont blessés, deux plus gravement, selon les informations du ministère des Affaires étrangères, qui est en contact permanent avec les autorités libanaises, afin d’identifier des victimes de nationalité grecque.

Le ministre des Affaires étrangères, Nikos Dendias, a contacté le Premier ministre du Liban, Hassan Diab, à qui il a transmis la solidarité et le plein soutien de la Grèce aux peuple libanais, qui compte à ce jour plus de 135 morts, 5 000 blessés, des dizaines de disparus et 300 000 sans-abri en raison de cette immense tragédie.

En outre, M. Dendias a déclaré que notre pays était prêt à apporter son aide humanitaire. L’aide grecque au Liban comprend tout d’abord une mission EMAK pour renforcer l’opération de sauvetage, accompagnée du vice-ministre des Affaires étrangères Kostas Fragogiannis.