Le dialogue stratégique entre la Grèce et les États-Unis est une preuve de la force des relations bilatérales et de l’aboutissement de l’engagement mutuel pour le renforcement de la coopération, selon le communiqué commun, publié après l’achèvement de la réunion entre le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, et le ministre suppléant des affaires étrangères, Yorgos Katrougalos. Les deux hommes politiques ont inauguré le dialogue, qui comprenait une représentation de haut niveau des deux pays.

Le dialogue stratégique inaugural, portait en particulier sur six thèmes: la coopération régionale, la défense et la sécurité, l’état de droit et la lutte contre le terrorisme, le commerce et les investissements, la coopération énergétique et la société civile.

“La Grèce a été un allié essentiel des États-Unis. Maintenant plus que jamais, nous sommes heureux de voir que la Grèce redevient la première force de la stabilité régionale en Méditerranée orientale”, a déclaré Mike Pompeo. Pour sa part, le ministre grec a parlé du dialogue comme un “repère” pour les relations entre les deux pays, qui, comme il l’a noté, ont un intérêt stratégique.

“Nos relations sont peut-être au mieux et cela reflète, tout d’abord, l’alignement des intérêts de la région. Deuxièmement, les valeurs communes. Troisièmement, la reconnaissance des efforts de stabilisation déployés par la Grèce dans les Balkans, mais aussi dans la Méditerranée et le Moyen-Orient”, a déclaré Yiorgos Katrougalos.