Une initiative grecque visant à encourager le retour des migrants d’Europe dans leurs pays d’origine a été présentée lundi par le vice-ministre de la Protection des citoyens, Yorgos Koumoutsakos, lors du Conseil “Justice et affaires intérieures” à Bruxelles.

La proposition grecque comprend six dispositions:

  1. Renforcement du rôle des garde-frontières européens et des garde-côtes et création de procédures souples et efficaces pour réduire les coûts administratifs grâce à la coordination des retours.
  2. Recourir aux agents de liaison avec l’immigration dans les pays d’origine migrante pour faciliter les retours sans obstacles et pour faciliter les processus locaux.
  3. Fournir des incitations aux pays tiers, conduisant à une collaboration afin de réduire les flux migratoires.
  4. Reconnaissance mutuelle des politiques de retour, de sorte que les décisions puissent être mises en œuvre directement par tout pays européen, quel que soit l’État membre dans lequel la décision a été prise.
  5. Renforcer les politiques de réintégration des citoyens qui retournent dans leur pays d’origine.
  6. Solidarité entre les États membres de l’UE dans la gestion de la migration grâce à une redistribution équitable de la charge.