Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a demandé la mise en œuvre des conclusions du Conseil européen d’octobre, lors de la communication qu’il a eue avec le président français Emmanuel Macron et le président du Conseil européen, Charles Michel.

Pendant son entretien avec le président français, en vue du sommet des dirigeants des Etats membres de l’UE qui aura lieu les 10 et 11 décembre, M. Mitsotakis a soulevé la question des sanctions, comme indiqué dans les conclusions du Conseil européen d’octobre sur la position de la Turquie.

Il a évalué la situation telle qu’elle se présente et a soulevé la question des conclusions d’octobre alors qu’Ankara poursuit ses tactiques de provocations contre la Grèce et Chypre.

Lors de la communication qu’il a eue avec le président du Conseil européen Charles Michel, le premier ministre grec a clarifié la position de la partie grecque.

Il est à noter, cependant, que le président français a préconisé à plusieurs reprises l’imposition de sanctions à la Turquie.