Le président de la République de Chypre, Nikos Anastasiadis, a organisé lundi soir un dîner officiel en l’honneur de la présidente de la République hellénique, Katerina Sakellaropoulou, au palais présidentiel de Chypre.

Au cours de son discours, Mme Sakellaropoulou a déclaré qu’elle était ravie et profondément émue de se rendre à Chypre et qu’elle était pleinement consciente de la responsabilité, puisque sa première visite a lieu à un moment extrêmement critique, dans une période d’escalade et d’intensification du turc. provocation.

«La rhétorique incendiaire des dirigeants politiques et militaires turcs est sans précédent. Les actions illégales de la Turquie ont provoqué des tensions sans précédent en mer Égée et en Méditerranée orientale. Bien sûr, ces tensions ne sont pas dirigées uniquement contre la Grèce et Chypre, mais aussi contre l’Union européenne, car il porte ouvertement atteinte à la paix et à la stabilité dans la région», a déclaré la présidente de la République hellénique.

«Le message commun et ferme de Nicosie et d’Athènes est adressé à tous nos partenaires: nous sommes attachés au droit international et au dialogue. Nous ne succomberons cependant pas aux menaces, provocations et intimidations qui n’ont rien à voir avec la diplomatie internationale et le bon voisinage relations entretenues par un État de droit moderne», a déclaré Katerina Sakellaropoulou.

Aujourd’hui, au deuxième jour de sa visite officielle, la présidente grecque aura des réunions successives avec les dirigeants politiques et militaires de Chypre.