Sa conviction que la Banque centrale européenne (BCE) achètera éventuellement des obligations grecques, a déclaré Christine Lagarde, s’exprimant devant la commission des affaires économiques du Parlement européen.

“L’économie grecque continue de s’améliorer et il est de plus en plus probable que la Banque centrale européenne achètera éventuellement des obligations grecques dans le cadre de son programme”, a déclaré la présidente de la BCE.

“Si la situation continue de s’améliorer et sur la base des critères que nous appliquons à tous ces marchés, je suis tout à fait convaincue que les obligations grecques seront également éligibles”, a ajouté Mme Lagarde.