La créatrice de mode de renom Sophia Kokosalaki est décédée de cancer à l’âge de 47 ans. Elle était une créatrice de mode talentueuse et réputée pour ses lignes drapées et fluides, inspirées de la Grèce antique.

“C’est extrêmement triste quand une jeune personne, un esprit créatif, une femme dynamique et autonome qui a joué dans le monde dur et concurrentiel de la mode internationale pendant une période de 20 ans, meurt”, a déclaré la ministre grecque de la Culture, Lina Mendoni.

“Sophia Kokosalaki a été inspirée par la Crète qu’elle a adorée et par les costumes des traditions grecques et folkloriques anciennes. Elle a transformé ces influences en créations contemporaines, en vêtements plissés et en bijoux, à la manière de sculptures empruntant des éléments de l’ancienne microsculpture. Sophia a conquis le monde de la mode, promouvant la Grèce et sa culture intemporelle. Sa contribution à la conception des costumes pour les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques d’Athènes a été déterminante pour leur attrait mondial. Le talent et le rayonnement de Sophia Kokosalaki ont honoré la création grecque sur la scène internationale. Son absence se fera sentir. J’adresse mes sincères condoléances à sa famille et à ses amis », a déclaré la ministre de la Culture.

Qui était Sophia Kokosalaki

Sophia Kokosalaki est née à Athènes en 1972 et a étudié la littérature à l’université d’Athènes. À l’âge de 24 ans, elle est acceptée au Collège d’art et de design Central Saint Martins à Londres, où elle obtient son diplôme en 1998. Une professeure à l’université lui dit de regarder en elle-même pour trouver ses propres images.

Elle a également conçu le Diesel Black Gold haut de gamme pendant trois ans, de 2009 à 2012, a créé des collections pour Topshop et a travaillé au relancement de Vionnet, la maison du patrimoine français. Entre-temps, elle avait collaboré avec le magazine grec Femme sur les questions de mode, alors que ses créations étaient déjà vendues en Grèce. En 1999, elle présente sa première collection pour hommes et femmes.

En 2002, elle a reçu le prix ELLE Magazine et a été chargée de concevoir les costumes pour les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques de 2004. Kokosalaki a habillé plus de six mille personnes lors de la cérémonie d’ouverture, notamment la chanteuse islandaise Björk, qui a interprété «Oceania» dans une énorme robe inspirée de l’océan, composée de nombreux plis. En 2004, elle a également remporté le New Generation Designer Award.

Kokosalaki avait créé aussi une collection de bracelets exclusivement vendu par ELTA (Poste grecque), dont les bénéfices ont été reversé à la Fondation IFG pour l’achat d’équipements dans les unités pédiatriques de l’hôpital de Rethymnon.

Sophia Kokosalaki laisse derrière elle son mari et sa fille.