Au moins 800 tonnes de mazout ont été collectés jusqu’à présent, du naufrage Agia Zoni II dans le Saronique, au sud de l’île Atalante. Dans les zones côtières de l’Attique, où la pollution marine s’est répandue, il y a une amélioration tandis que les bateaux anti-pollution de l’Autorité portuaire et du secteur privé continuent les travaux, avec plus de 160 personnes impliquées.

Lors d’une conférence de presse sur l’opération de décontamination, le vice-ministre d’État grec à la Marine Marchande Nektarios Santorinios, a dit que «la réaction du ministère et de l’Autorité portuaire a été immédiate, aussi bien dans le traitement de l’épave, et la coordination des opérations anti-pollution qui suivent les plans de gestion prévus ».

Le ministre a également ajouté que «  l’entreprise de navire et la compagnie d’assurance couvrant la première sont clairement responsables de la pollution, et ceux qui soumettent toute réclamation devraient se tourner vers eux”.