Un long et pluriannuel cycle de négociations entre Athènes et Rome a été conclu mardi, avec la signature d’un accord historique pour délimiter une zone économique exclusive (ZEE) entre la Grèce et l’Italie.

L’accord signé par les ministres des Affaires étrangères des deux pays, Nikos Dendias et Luigi di Maio, confirme le droit des îles aux zones maritimes, envoyant un message à toutes les parties.

Dans un communiqué, le Premier ministre, Kyriakos Mitsotakis, a noté que l’accord reconnaît les droits souverains sur tous les territoires, terres et îles, et est un modèle de coopération et de relations de bon voisinage.

Dans le même esprit, le ministre grec des Affaires étrangères a souligné après la signature de l’accord, que l’objectif constant d’Athènes est de délimiter les zones maritimes avec tous ses voisins en vertu du droit international et a envoyé un message clair à Ankara, soulignant que la délimitation des zones est réalisée avec des accords valables et non avec des accords inexistants comme celui entre la Turquie et la Libye.