Les initiatives diplomatiques du pays pour mettre en lumière la provocation turque se poursuivent, en vue du sommet européen des 24 et 25 septembre qui abordera la question.

Dans le même temps, la rencontre entre le Premier Ministe, Kyriakos Mitsotakis et le président français Emanuel Macron, qui aura lieu jeudi avant le sommet euro-méditerranéen en Corse, a été finalisée et les perspectives de coopération en matière de défense entre les deux pays seront sur la table, ainsi que l’achat d’équipement de défense à la France.

Les états-majors grecs et français travaillent en étroite collaboration depuis la semaine dernière sur les nouvelles données d’armement apportées par la décision de la partie grecque d’enquêter sur les moyens d’acquérir les chasseurs Rafale français.

En tout cas, des sources gouvernementales soulignent qu’en matière d’armement, la Grèce ne discute pas seulement avec la France mais aussi avec d’autres pays européens et les USA.