Dans un entretien avec le journal allemand Spiegel, le ministre de la politique d’immigration, Giannis Mouzalas, a fait appel à l’intelligence de l’Europe et a souligné que notre pays ne peut plus accueillir un réfugié supplémentaire.

«La Grèce est déjà porteuse d’une lourde charge. Nous accueillons 60.000 réfugiés qui, par rapport à la taille de la population est comparable à celle de l’Allemagne. Il serait une erreur de revenir à l’application des règles de Dublin. On vient de traiter à la situation concernant le logement des réfugiés sur le continent et nous sommes en train de résoudre les problèmes dans les îles», a déclaré M. Mouzalas.

Concernant l’accord entre l’UE et la Turquie il a dit que c’est complexe avec des points gris, mais l’accord est un succès parce que le flux de réfugiés a été réduit et sans construire de murs. Suite à l’accord, il y a seulement 60 réfugiés par jour qui entrent en Grèce.