La procureuse de la Cour suprême, Xeni Dimitriou, a ordonné l’ouverture d’une enquête à la suite du témoignage de Theodoros Tsoukatos, ancien haut responsable du PASOK, à propos d’un financement étendu des partis privés, qui s’élevait à 16 milliards de drachmes en 2000.

M. Tsoukatos a également évoqué les lourdes dépenses du parti à l’époque, notamment pour la publicité dans les médias, le transport d’électeurs par avion, bateaux et bus, la distribution de matériel de campagne électorale et la préparation de rassemblements.

Tsoukatos a également fait référence à un extrait d’un livre de Kostas Simitis sur le financement de partis privés comme une pratique permanente pour les formations politiques.