La région de la mer Égée du Nord et ses municipalités ont appelé à une grève générale mercredi, à la suite des affrontements de mardi entre la police et les résidents qui s’opposent à la construction de centres de migrants fermés.

À Lesbos, les incidents ont eu lieu à Diavolorema et Karava, sur la route menant au terrain où seront construites les structures fermées, tandis qu’à Chios, la construction a commencé au milieu de réactions sévères.

Le porte-parole du gouvernement, Stelios Petsas, a réitéré qu’il était impératif que les structures non réglementées actuelles et qui présentent un risque élevé pour la santé, soient fermées et remplacées par des centres d’hébergement fermés.

De leur côté, les partis d’opposition accusent le gouvernement d’autoritarisme et de recours à la force.