L’accord d’Athènes avec les créanciers concernant les réformes et les prochaines étapes du programme grec, sera l’objet de la réunion urgente EuroWorking Groupe, demain, 04 mai 2017.

Le porte-parole du gouvernement, Dimitris Tzanakopoulos, a décrit cet accord préliminaire avec les créanciers comme durable et équilibré en soulignant que le gouvernement et le premier ministre travaille sur l’ajustement de la dette. Il a indiqué aussi que malgré l’exigence initiale du FMI, le gouvernement a réussi un accord avec zéro impact financier.

«L’accord technique sur les réformes devrait être accompagné d’une stratégie crédible pour la viabilité de la dette», a déclaré le directeur des affaires européennes Paul Thomsen du FMI.