La croissance des dépôts bancaires en décembre 2017 et plus généralement dans la seconde moitié de 2017, limite la dépendance des banques grecques du mécanisme de liquidité d’urgence (ELA) ce qui en fait un événement de crédit positif pour leur cote de crédit, note Moody’s dans son rapport.

Les dépôts des foyers et des institutions sans but lucratif, ont augmenté de 5,9 milliards d’euros au second semestre de 2017 dont une augmentation de 2,6 milliards d’euros a été enregistré en décembre 2017. L’agence attribue l’augmentation de décembre aux paiements contractuels, y compris le prime de Noël par les entreprises.

Moody’s note que l’augmentation des dépôts à 126,3 milliards d’euros à la fin de 2017, est un record depuis la mise en œuvre du contrôle des capitaux en juin 2015 jusqu’à présent.