La porte-parole du département d’Etat américain, Morgan Orgagus, a déclaré que les allégations d’Ankara avaient “suscité de vives inquiétudes” à Washington.

Mme Orgagus a répété que le 9 juillet, le ministère américain des Affaires étrangères avait publié un communiqué dans lequel il condamnait pour la deuxième fois les actions illégales de la Turquie. Elle a ajouté que « comme les Européens, nous avons exprimé notre profonde préoccupation face aux affirmations de la Turquie qu’elle va continuer à forer dans ces eaux au large de Chypre ».

À propos de ça, la visite aux États-Unis du ministre des Affaires étrangères Nikos Dendias et sa rencontre avec son homologue américain, Mike Pompeo, qui aura lieu aujourd’hui, revêtent un intérêt particulier. L’ordre du jour de la réunion portera sur les affaires bilatérales, régionales et internationales. Le ministre grec des Affaires étrangères rencontrera également le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton.