La détermination du gouvernement à avancer avec son plan de construction de structures d’hébergement fermées pour les réfugiés et les migrants sur les îles et loin des villes, a déclaré à ERT le porte-parole du gouvernement, Stelios Petsas.

M. Petsas a souligné que cette perspective est dans l’intérêt du pays, car les structures d’hébergement non réglementées posent un risque sanitaire important pour les îles.

Le porte-parole du gouvernement a attribué les réactions des résidents à leur manque de confiance au cours des dernières années et a noté que l’objectif principal est de décongestionner les îles, car le plan du gouvernement implique le transport de personnes des îles vers l’arrière-pays, ainsi que l’accélération des procédures d’asile.

Dans le même temps, les résidents s’opposent fermement à la construction de centres. Il y a eu des incidents dans les ports de Lesbos et de Chios, où les résidents s’étaient rassemblés pour l’arrivée des bateaux transportant des escouades d’officiers de police anti-émeute, ce qui renforcera les forces de police locales sur les sites où les nouvelles structures seront construites.