Le gouvernement grec évalue positive la Déclaration de Rome après le message d’unité envoyé par les 27 dirigeants, ainsi que le soutien des positions grecques concernant le travail donné par la direction de l’Union à la suite des initiatives d’Alexis Tsipras.

Selon des sources gouvernementales, le Premier ministre grec a souligné l’importance de l’acquis social européen, à l’occasion de désaccords dans la négociation pour la deuxième évaluation. La référence à l’Europe sociale est maintenue dans la déclaration signée.

Les sources notent aussi qu’il y a eu une série de déclarations de soutien, ce qui confirme la détermination des dirigeants européens pour que l’acquis social reste une priorité de l’Europe dans la prochaine décennie, notamment en ce qui concerne la protection des relations de travail.