Le Premier ministre Alexis Tsipras a transformé la motion de censure de la Nouvelle Démocratie à l’encontre du ministre suppléant de la Santé, Pavlos Polakis, en un débat sur un vote de confiance au gouvernement.

“Je m’oppose contre le plan de destruction de M. Mitsotakis”, a déclaré le Premier ministre, soulignant que le programme de la ND était identique à celui du FMI et de Manfred Weber.

“Le climat ne change pas avec les mesures de dernière minute”, a déclaré Kyriakos Mitsotakis, ajoutant que Tsipras et Polakis partageaient le même point de vue.

Le débat se poursuit aujourd’hui en séance plénière du Parlement avec les discours des ministres, des représentants parlementaires et des députés, et sera terminé vendredi à minuit, par vote par appel nominal.