Le Parlement européen a appelé la Turquie à « mettre immédiatement fin à toute nouvelle exploration et forage illégaux en Méditerranée orientale, à s’abstenir de violer l’espace aérien grec et les eaux territoriales grecques et chypriotes et à mettre fin à la rhétorique nationaliste belliciste ».

Dans la résolution adoptée par 601 voix pour, 57 contre et 36 abstentions, les députés expriment « leur pleine solidarité avec la Grèce et Chypre, en vue d’un Conseil européen spécial des 24 et 25 septembre sur la dangereuse escalade et le rôle de la Turquie en Méditerranée orientale ».

Une solution viable ne peut être trouvée que par le dialogue, la diplomatie et les négociations, affirment les députés, appelant toutes les parties concernées, et en particulier la Turquie, à s’engager à désamorcer la situation en retirant leurs forces de la région.

Le Parlement européen se déclare également gravement préoccupé par l’état actuel des relations UE-Turquie, qui sont affectées, comme indiqué dans la résolution, par la situation désastreuse des droits de l’homme en Turquie et l’érosion de la démocratie et de l’État de droit.