Ceux qui ont vu au moins un de leurs films précédents savent à l’avance ce qu’ils vont regarder. Les principaux éléments de «The Trip» (2010) dans le Lake District Park dans le nord de l’Angleterre, «The Trip to Italy» (2014) et «The Trip to Spain» (2017), sont également présents dans «The Trip to Greece». 

La série, produite par Sky One, a été filmée en 2019, diffusée sur la BBC, puis diffusée en ligne en tant que film international le 22 mai par IFC Films.

Le film est rempli d’expériences gastronomiques dans des restaurants de luxe, des itinéraires vers des paysages idylliques, des conversations inspirantes et un humour mordant. Les deux comédiens et protagonistes britanniques, Steve Coogan et Rob Brydon, également amis dans la vraie vie, suivent fidèlement les règles du storytelling à l’écran, dirigées par Michael Winterbottom.

Certes, le voyage en Grèce est aussi un peu différent des films précédents. Les deux protagonistes se trouvent dans la Grèce, berceau de la culture occidentale. Ils se rendent dans la patrie d’Epikouros, flirtent avec les mythes grecs, ils disputent, plaisantent, rient, mangent et discutent de tragédie et de comédie.

Ils commencent leur voyage à Troie sous le prétexte du retour épique d’Ulysse d’Homère à Ithaque. En Grèce, ils partent de Lesbos, puis ils visitent Kavala, après une excursion d’une nuit en bateau, où ils prennent le petit déjeuner à l’hôtel cinq étoiles Imaret et de là se dirigent vers l’ancienne Stageira à Halkidiki, lieu de naissance d’Aristote.

Ils font un arrêt à Pélion et profitent d’un repas sur la plage de Damouchari (montré dans le film « Mamma Mia ») et prennent la route pour le temple d’Apollon à Delphes, le nombril de la Terre sous l’ombre du mont Parnasse. Ils retournent à Athènes et visitent son ancienne agora où ils rejouent la mort de Socrate et dînent au “Varoulko Seaside” du chef Lefteris Lazarou à Mikrolimano. Une visite du théâtre antique d’Épidaure suit et ensuite les deux protagonistes montent à bord du ferry pour Hydra à Ermioni.

De là, ils atteignent Mani, déjeunent au Mavromichalis Pyrgos à Limeni, continuent à visiter la grotte de Diros, un «temple» souterrain de la nature et se retrouvent au château vénitien de Pylos.

Puis, conduisant à Patras, ils montent à bord d’un ferry pour Sami à Céphalonie, avant de terminer leur long voyage, comme Ulysse, à Ithaque. Dans le paysage luxuriant et familier de l’île, ils ressentent la tranquillité mélancolique alors que leur voyage touche à sa fin et remarquent qu’il faut parfois un voyage loin de chez eux pour réaliser qui on est vraiment.

Le film est riche de sentiments, de pensées, d’une beauté naturelle inégalée et de réflexions philosophiques et montre la Grèce comme une destination de plaisir et de connaissance de soi. C’est un film qui fait la publicité de la Grèce pendant la phase la plus critique du tourisme dans notre pays.