Les conditions pour la construction d’un abri spécial afin d’assurer la protection permanente des « enchaînés du Phalère », ont récemment discuté les membres du Conseil archéologique central (CAC). En même temps, ils ont unanimement donné le “feu vert” aux études nécessaires à la protection contre la montée des eaux saumâtres.

Cependant, le but est que cette découverte archéologique choquante et extrêmement importante des 80 squelettes, qui ont subi une mort violente et ont été découverts en 2016 dans la zone Esplanade de la SNFCC, soit présentée au public.

Les caractéristiques architecturales du projet seront extrêmement simples et protégeront à long terme cette découverte rare et sensible, tout en tenant compte de son caractère spécifique. En 2016, des excavateurs ont trouvé au moins 80 squelettes dans une fosse commune avec les poignets serrés par des chaînes de fer.

La découverte a été incluse dans les dix événements archéologiques les plus importants de cette année selon le journal américain Archaeology et remonte au troisième quart du 7ème siècle. C’était une époque marquée par des émeutes, des soulèvements et des révolutions entre partisans de l’aristocrate et aspirants tyrans, et pouvait être associée, en ce qui concerne cette découverte particulière, soit à “la conjuration de Cylon”, soit à d’autres événements historiques correspondants.