Les chefs des institutions semblent convenir que le surplus primaire du budget gouvernemental atteindra 2,8% du PIB, au lieu de 1,75% et qu’il y aura donc un excédent excédentaire de 1% du PIB, soit environ 1,75 milliard d’euros, selon un responsable économique du gouvernement grec participant aux négociations avec les institutions. La même source affirme que les institutions sont d’accord sur l’estimation de budget préliminaire selon laquelle l’excédent primaire atteindra 3,5% du PIB en 2018.

Les chefs des équipes retourneront en Grèce la dernière semaine de novembre, toutefois, les pourparlers se poursuivront entre-temps par le biais de téléconférences.