La reprise des pourparlers exploratoires avec la Turquie a annoncé le ministère des Affaires étrangères, quelques heures après l’invitation pertinente de la partie turque. Comme on le sait, le 61e premier tour des contacts exploratoires aura lieu à Istanbul, le 25 janvier.

Avant l’annonce, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, avait exprimé les intentions d’Ankara, appelant la Grèce à reprendre les pourparlers exploratoires en janvier dans un geste «de bonne humeur», en adressant aussi l’Union européenne.

Kyriakos Mitsotakis, lors des déclarations conjointes avec le Premier ministre portugais, a répondu qu’«il est temps d’arrêter de jouer les garçons d’honneur, de trouver une date et de commencer des contacts. Ce sera une première étape positive ».

Le Premier ministre a déclaré que la Grèce entamerait des pourparlers exploratoires avec la Turquie lorsque la date sera finalisée, en suivant les instructions données par le Conseil européen lui-même « qui ne sont autres que de commencer là où nous nous sommes arrêtés en mars 2016, et progresser sur la question de la délimitation des zones maritimes de la mer Égée et de la Méditerranée orientale ».

« Le Conseil européen a souligné que cette politique nécessite cohérence et continuité, et je pense que c’est ce que jugera le rapport de M. Borrell qui nous sera présenté en mars », a déclaré M. Mitsotakis.

L’importance de la normalisation des relations entre la Grèce et la Turquie dans son ensemble pour l’Union européenne a été soulignée par le représentant de la Commission en charge des Affaires étrangères, Peter Stano.