Le cabinet de l’ARYM a adopté et soumis les textes finals des amendements à la Constitution du pays voisin sur la base de l’accord de Prespes avec la Grèce,  mercredi dernier. En particulier, le cabinet de l’ARYM a présenté quatre amendements. Le premier concerne le changement de nom du pays “République de Macédoine” en “République de Macédoine du Nord”.

Le deuxième amendement concerne le préambule de la Constitution, qui fera maintenant référence à l’accord de paix d’Ohrid de 2001 entre la guérilla albanaise et les forces gouvernementales.

Le troisième amendement ajoute à la Constitution que le pays respecte la souveraineté nationale, l’intégrité territoriale et l’indépendance politique des pays voisins.

Le quatrième amendement stipule que l’État protège et cultive l’héritage culturel du peuple macédonien, ainsi que les droits et intérêts de ses ressortissants vivant ou résidant à l’étranger, tout en assurant sa diaspora et ses liens avec le pays d’origine.