Le ministre des Affaires étrangères, Nikos Dendias, se rendra aujourd’hui à Bruxelles afin de participer au Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne.

Les actions illégales de la Turquie en Méditerranée orientale et l’adoption de mesures à l’encontre du pays voisin, figureront à l’ordre du jour du Conseil.

En outre, les développements relatifs à l’accord nucléaire iranien, ainsi que les problèmes internationaux et régionaux seront discutés. Dans le même temps, le président de la République de Chypre, Nikos Anastasiades, a appelé à la convocation du Conseil des chefs d’Etat politique de Chypre pour demain, afin de les informer à la fois de l’évolution de la situation et de la proposition de cogestion des gisements de la ZEE chypriote, du dirigeant chypriote turc Mustafa Akinci.

Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la Turquie attend les premières mesures du nouveau gouvernement grec concernant la question gréco-turque, laissant toutefois entendre qu’Ankara ne se retirera pas facilement de ses revendications dans l’est de la Méditerranée.