L’Eurogroupe s’est réuni lundi afin d’examiner les propositions relatives au paquet de réformes qui seront débattues par les dirigeants lors du sommet de décembre sur l’approfondissement de l’UEM.

Lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de la réunion, le commissaire aux affaires économiques, Pierre Moscovici, et le président de l’Eurogroupe, Mario Centeno, ont fait des références positives à la Grèce, soulignant qu’ils ne s’attendaient pas à des “mauvaises surprises”, car mercredi, la Commission déposera son évaluation sur les projets de budget des États membres.

En même temps, M. Centeno a souligné que les réformes devraient concerner l’union bancaire, la perspective de développement d’un système européen de stabilisation des investissements et la transformation du MES en un nouveau mécanisme européen de garantie dans le modèle du FMI, qui travaillera en partenariat avec la Commission.