Avec un large consensus, l’EuroWorking Group (EWG) a donné jeudi le “feu vert” pour ne pas baisser les retraites en Grèce dès le 1er janvier 2019, estimant que le pays réaliserait l’objectif d’un excédent primaire de 3,5% du PIB 2019.

La Commission européenne avait soumis une proposition positive concernant la demande du gouvernement grec, tandis qu’il avait aucune objection de la part des États membres.

La proposition de l’EWG devrait être acceptée par les ministres des Finances de la zone euro, qui se réuniront lundi à Bruxelles.

Cependant, la ratification définitive aura lieu le 21 novembre quand la Commission publiera les recommandations officielles pour les budgets 2019 des États membres.